RACINES Limousin

Racine Magazine Limousin Limoges




ARTICLES -> Portraits




Jardin connecté


Jardin puissance 1000


La technologie a déjà transformé en profondeur l’agriculture, la gestion des grands domaines forestiers ; elle se plie maintenant aux exigences de tout un chacun, de sorte que vous ne regarderez plus jamais votre jardin – ou vos jardinières – de la même façon. De la maison connectée au jardin branché, il n’y a qu’un pas, que la domotique a franchi allègrement : plantations, arrosage, entretien, elle est partout, et même dans les jardinières de nos appartements. Cette nouvelle forme de gestion des espaces verts donne le goût des plantes aux moins volontaires des « jardiniers ».

Pourquoi opter pour un jardin connecté ? Peut-être n’avez-vous pas la main verte, ou souhaitez-vous avoir des informations précises sur quel est le besoin en eau, en luminosité et en engrais pour vos fleurs, plantes… ou tout simplement vous avez la « flemme » de vous en occuper ? Dans cette optique, le jardin connecté représente une solution intéressante avec la possibilité d’automatiser certains processus. Vous connaissez tous le premier élément que l’on retrouve dans la plupart des jardins connectés : Il s’agit d’une… station météo. Elle vous permettra de savoir le temps qu’il va faire dans les prochains jours. A partir de là, tout devient évident !

Plus besoin d’encombrer le jardin avec des câbles pour délimiter la surface de la pelouse à traiter. Il suffit de placer des boîtiers aux bons endroits. Puis, connectez ces différents appareils, et pilotez-les à distance depuis un smartphone ou une tablette, en quelques clics, où que vous soyez dans le monde.

Commençons par l’arrosage. Vous vous rendez compte que le taux d’humidité de la terre est bas ? Via une interface simple et ergonomique, programmez et gérez vos différentes zones d’arrosage à partir de votre téléphone. Vous définissez plusieurs programmes en fonction des saisons, ou d’étapes clés dans l’année (semis de pelouse par exemple), du type de sols, de sa granulométrie, sa pente, son exposition… Votre interface vous alertera en temps réel de l’exécution de chaque programme, et vous dira même s’il faut baisser ou augmenter les durées d’arrosage, en fonction des prévisions météo. Si vous ajoutez l’option « compteur d’eau », vous connaîtrez votre consommation en eau, et serez prévenu en cas de consommation anormale ou de fuite.

Donc finie la corvée d’arrosage, votre box s’occupe de la pelouse pour vous. Elle saura à tout moment veiller sur votre « or » vert, en déclenchant l’arrosage durant les heures de nuit, ou durant les weekends prolongés… gain de temps, économie d’eau et d’électricité.

Qui dit jardin bien arrosé, dit gazon qui pousse. Là aussi, pas de problème, les robots tondeurs ont envahis les jardins. Certains modèles disposent d’une télécommande Bluetooth permettant un pilotage depuis votre chaise longue. Une fois la tonte terminée, le robot retourne automatiquement à sa station de recharge. Il fera de même si sa batterie tombe à plat. Dès que cette dernière sera pleine, l’appareil recommencera à tondre depuis l’endroit où il s’était arrêté. De plus, un système antivol le rendra hors service en dehors du périmètre que vous lui aurez défini. Et ce n’est pas la pluie qui va l’arrêter !

Et que dire de la corvée de ramassage des crottes de votre toutou chéri. Là aussi, la domotique va sous peu remplacer votre main : l’équivalent d’une tondeuse à gazon autonome, mais appliquée aux… déjections canines, est en passe d’être mise sur le marché. Nettoyeuse de gazon sans pilote qui, grâce à la vision assistée par ordinateur, parvient à foncer sur les déjections pour les ingurgiter.


Si vous vivez en appartement, certains mini-jardins connectés peuvent aussi vous permettre d’avoir un espace vert d’intérieur, et même de cultiver quelques fruits et légumes. Différentes sortes de pots, voire de meubles au design élégant, permettent de cultiver jusqu’à 12 plantes simultanément, et de les regarder croître depuis le confort de votre canapé. Certains modèles peuvent se combiner, à l’horizontale ou à la verticale, pour faire pousser un maximum de 48 plantes de façon concomitente.

Au-delà du problème de l’espace, ces pots, d’une contenance allant jusqu’à 5 litres, sont dotés d’un arrosage automatique. De quoi leur donner une autonomie de 4 semaines en été, et jusqu’à 8 semaines en hiver. Dotés de capteurs, ils peuvent vous envoyer des notifications si la plante a besoin de vous. Mais surtout, ils utilisent des petits capteurs solaires pour s’alimenter en énergie. Pas besoin de recharger les batteries ou de changer les piles, ni de demander à la voisine de venir arroser vos plantes durant vos vacances.

Vous ne pourrez donc plus dire que vous n’avez pas « la main verte ».



Esperluette